Le moulin à huile de Storckensohn

 

Le Moulin construit en 1732 a tourné jusqu'en 1962. Les pommes et les poires servaient à fabriquer le cidre paysan. Noix, colza et tournesols étaient amenés en grand nombre afin d'en tirer une huile fine et savoureuse. Puis, la roue inactive, fatiguée, s'est laissée mourir.

La restauration du Moulin est entreprise dès 1991 par un groupe de bénévoles. L'eau du Dorfbach descendant fièrement du Gazon Vert peut à nouveau alimentaer la roue à augets patiemment reconstruite identique à l'ancienne. La presse à cidre , taillée d'une seule pièce dans un fût de chêne, il y a deux siècles déjà, laisse de nouveau couler un jus de qualité, des plus appréciés, que l'on nomme le moût de pommes.

Que d'émotions lorsque tout s'active. La meule peut à nouveau tourner son énorme masse et écraser les pommes, noix et noisettes. Les vieux engrenages et axes en bois transmettent joyeusement de tout côté, l'énergie nécessaire. Les noix et noisettes se laissent attendrir dans le four restauré, puis prennent le chemin de l'imposante presse à huile qui peut à nouveau développer ses pressions énormes. L'ancestrale machinerie, mystérieuse, envoûtante, qui semble venir du fond des temps, permettant d'écraser le colza et le tournesol, reprend encore parfois du service la saison venue.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now